Utiliser Barman pour sauvegarder la base PostgreSQL d’un Gitlab Omnibus

Barman est un super logiciel de sauvegarde d’un cluster PostgreSQL au fil de l’eau.

Attention : ça ne sauvegarde pas les basees de données une à une, ça sauvegarde tout le cluster PostgreSQL. C’est un peu embêtant de devoir remonter un cluster entier pour récupérer une base ou juste quelques données mais comme c’est un outil surpuissant qui permet de récupérer ses données à la milliseconde près, il est facile de passer outre cet inconvénient.

Pour le côté « au fil de l’eau », ça veut dire que les modifications sont répliquées du cluster PostgreSQL à Barman en temps quasi réél par le biais des WAL.

Il est fort simple de mettre en place la sauvegarde d’un cluster PostgreSQL par Barman. Je vous laisse lire la documentation officielle.

Ce tutoriel vise le cas particulier de la sauvegarde du cluster PostgreSQL d’un serveur Gitlab installé via les paquets Omnibus. Avec cette méthode d’installation, c’est Gitlab qui installe sa version de PostgreSQL, à l’endroit qu’il a choisi, et qui le configure. Toute modification directe des fichiers de configuration de PostgreSQL serait supprimée à la mise à jour suivante. Ma méthode configure proprement PostgreSQL de façon à conserver les modifications par-delà les mises à jour.

Création des utilisateurs

Pas d’utilisateur postgres pour Gitlab, mais gitlab-psql, et les chemins habituels des outils ont changé.

On se logue :

su gitlab-psql -s /bin/bash

Et on crée les utilisateurs :

/opt/gitlab/embedded/bin/createuser -h /var/opt/gitlab/postgresql/ -s -P barman
/opt/gitlab/embedded/bin/createuser -h /var/opt/gitlab/postgresql/ -P --replication streaming_barman

Modification de la configuration

Il faut modifier le fichier /etc/gitlab/gitlab.rb pour que Gitlab configure PostgreSQL pour nous :

De façon un peu bête, dès qu’on fait écouter PostgreSQL sur une interface réseau, Gitlab n’essaye plus de se connecter en socket unix mais par le réseau… donc on va le forcer à utiliser la socket :

gitlab_rails['db_host'] = "/var/opt/gitlab/postgresql/"

Ensuite, c’est l’équivalent de la documentation officielle de Barman :

postgresql['listen_address'] = '0.0.0.0'
postgresql['wal_level'] = "replica"
postgresql['max_wal_senders'] = 3
postgresql['max_replication_slots'] = 3

À l’exception de la façon de créer des entrées dans

postgresql['custom_pg_hba_entries'] = {
  'barman': [{
    type: 'hostssl',
    database: 'all',
    user: 'barman',
    cidr: '203.0.113.42/32',
    method: 'md5'
  }],
  'streaming_barman': [{
    type: 'hostssl',
    database: 'replication',
    user: 'streaming_barman',
    cidr: '203.0.113.42/32',
    method: 'md5'
  }]
}

Puis il suffit de lancer la commande suivante pour que Gitlab reconfigure PostgreSQL (et tout le reste de Gitlab, mais ce n’est pas ce qui nous intéresse) :

gitlab-ctl reconfigure

Revision #2
Created Wed, Mar 11, 2020 2:57 PM by Luc
Updated Sat, Mar 14, 2020 4:09 PM by Luc